L’Image dans l’Image – Introduction

 

Guy Bourdin est considéré comme l’un des artistes les plus audacieux et fascinants de la culture visuelle du xxe siècle. Avec son œil de peintre, il créait des images qui, par leur contenu narratif, leur composition et leurs couleurs, happaient celui du spectateur, en explorant des univers entre absurde et sublime. Faisant de la photographie de mode son médium, il rompit avec les conventions de la photographie commerciale, par ses mises en scène ambiguës, son storytelling suggestif et son esthétique surréelle. Il sut toucher des générations de lecteurs avec des moments de magie nés d’une forme d’expression éphémère : le papier glacé des magazines. Célébré par de nombreuses publications posthumes, son héritage s’expose aujourd’hui dans les plus grands musées du monde.

 

Artiste singulier, doté d’un regard à nul autre pareil sur l’art, la mode, la publicité et la vie, Guy Bourdin poursuivait une perpétuelle quête de perfection. Nous lui devons la révolution que connut le monde de la création d’images à la fin des années 1970.

 

Centrée sur le seul ensemble d’œuvres pour lesquelles Nicolle Meyer servit de principal modèle à Guy Bourdin, l’exposition L’Image dans l’Image saisit la période la plus significative de la carrière du photographe.

 

La sélection de photographies finales est issue de l’édition française de Vogue ainsi que de campagnes publicitaires réalisées notamment pour Charles Jourdan, Versace ou le calendrier Pentax.

 

En outre, cette exposition dévoile pour la première fois une rare collection de polaroids, qui reflètent l’intérêt de Bourdin pour le monde qui l’entourait et dont il souhaitait garder une trace artistique. S’y ajoute une collection également rare d’œuvres en cours d’élaboration.

 

« Nous sentions que nous pénétrions le domaine quasi privé d’un créateur, qui rassemblait des idées, des pensées, des rêves. Nous voyions la fluidité de l’imagination se transformer en image finale. Cette recherche devint une croisière de moments saisis au passage : des personnalités, des situations, des paysages, des couleurs, des objets, des détails, familiers et pourtant lointains. »

 

L’esprit et le regard curieux de Guy Bourdin rendent ce voyage intense, étonnant et plein d’humour. Nous l’observons tandis que, tel un peintre ou un réalisateur de films, il recueille des idées et amasse un fonds d’objets physiques et mentaux, dans lesquels puisait son inspiration pour de nouvelles images.

 

            Shelly Verthime, commissaire de l’exposition

© The Guy Bourdin Estate, 2019/Courtesy of Art and Commerce